Daily - Revest actualitéshttps://actu.revestou.fr/Daily shared linksen-enhttps://actu.revestou.fr/ {Journal} - Monday 16 November 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201116 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201116 Mon, 16 Nov 2020 00:00:00 +0100 Un centre de dépistage covid-19 gratuit au village - Le Revest-les-Eaux - Site officiel de la commune Mon 16 Nov 2020 06:45:13 PM CET - COVID Revest dépistage
http://www.lerevest83.fr/fr/actualite/225519/un-centre-depistage-covid-19-gratuit-village


***Message de Monsieur le Maire***

J'ai le plaisir de vous faire savoir que notre Commune ouvre

1) son centre de dépistage Covid-19 dès mardi 17 novembre à la salle communale dite « cyberbase ». Ce partenariat avec la Préfecture du Var, l’Agence Régionale de Santé, la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé la Seyne-sur-mer/Toulon Ouest va permettre de réaliser des dépistages par tests antigéniques gratuits pour la population.

   Je tiens particulièrement à remercier et à féliciter les agents des services technique et d’entretien qui ont mis aux normes sanitaires cette salle en quelques heures conformément aux demandes expresses de l’Agence Régionale de Santé.

   La salle Cyberbase transformée en centre de dépistage sera armée par des infirmières et des infirmiers libéraux. L’intérêt principal de ces tests est la remise immédiate du résultat au patient.

Les conditions d’accueil :

-          ouvert à tous,
-          être muni de sa carte vitale pour bénéficier gratuitement et sans prescription de la nouvelle technique de ce test rapide d’orientation diagnostique antigénique par prélèvement naso-pharyngé.

Horaires : de 14h à 17h
Jours : du lundi au vendredi inclus, dès ce mardi 17 novembre.
Lieu : 29, avenue Maréchal Foch en cœur de village.

  2)  Parallèlement, un dispositif mobile de dépistage COVID-19, le bus de dépistage du Centre Hospitalier Intercommunal Toulon- la Seyne, sera présent au village le samedi 21 novembre aux horaires 09h/12h – 13h30/17h boulevard de l’égalité (places en épi qui jouxte la maison des Comoni). Conditions :

-          ouvert à tous
-          être muni de sa carte vitale, d’une pièce d’identité, d’un stylo et d’un masque.
Le dépistage consiste en un test virologique RT-PCR grâce à un prélèvement par voie nasale.

        Depuis plusieurs semaines maintenant, l’ensemble des acteurs sont mobilisés pour casser les chaînes de contamination. Notre cellule de crise veille à répondre au plus près des Revestoises et des Revestois (04.94.98.19.97). Restons solidaires et respectueux des gestes barrières pour traverser au mieux cette période difficile.


]]>
{Journal} - Sunday 15 November 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201115 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201115 Sun, 15 Nov 2020 00:00:00 +0100 Les Sarrasins en Provence - Passion Provence Sun 15 Nov 2020 08:35:55 AM CET - Provence Sarrasins
http://www.passionprovence.org/archives/2020/11/15/37809869.html


***A quoi correspond le terme de Sarrasins ? C'est la dénomination des peuples de confession musulmane au cours de l’époque médiévale, tels que vus depuis l’Europe. Cette dénomination est particulièrement employée pendant les Croisades et la Renaissance. Se rapportant à une vision simplifiée de l’Occident chrétien médiéval, cette appellation ne reflète pas la diversité des peuples du monde arabo-musulman, qui entre eux se désignaient différemment : le mot Sarrasin est donc un ethnonyme (nom de peuple) de type orientaliste. ***

L'installation dans les montagnes des Maures de bandes de Sarrasins qui ont dévasté le pays pendant près d'un siècle, les ravages qu'ils ont effectué de part et d'autre des cols des Alpes jusqu'à la région du Valais tiennent une grande place dans l'histoire de notre région. Sur la relation de ces évènements les seuls textes dignes de foi sont très rares et le mystère qui recouvre cette période a permis des affabulations diverses qui ont frappé et frappent encore de nos jours l'imagination. Les chroniques arabes et byzantines ne font aucune allusion à cette installation des Sarrasins en Provence et les annales franques la mentionnent de façon très sommaire, ce qui ramène l'importance de ces incursions à leur juste valeur de troubles régionaux. Le meilleur témoin de ces événements est l'évêque de Crémone, Liutprand, mort en 972, qui vécut une grande partie de son existence à la cour d'Hugues de Provence appelé aussi Hugues d'Arles, roi d'Italie et qui avait ainsi une bonne vision de ce qui se passait en Provence.

D'après les textes, les sarrasins étaient installés au Fraxinetum ou Fraxinet. La commune de La Garde-Freinet conserve encore aujourd'hui ce toponyme qui désignait probablement au Xe siècle, l'ensemble de la région qui s'étend entre le massif des Maures et la mer, soit d'Hyères à Fréjus. La tradition veut que le centre principal fortifié des Sarrasins au fond du golfe de Saint-Tropez, était peut-être établi à Grimaud qui était une cité importante au Moyen Age. Ils ont certainement aussi établi plusieurs points fortifiés le long de la côte afin de protéger leurs liaisons maritimes avec les pays musulmans d'outre-mer. Quelques historiens, d'après certaines descriptions très imprécises, situent dans la presqu'île de Giens, et à l'Almanarre près d'Hyères, l'établissement principal des Sarrasins, d'autres leur attribuent des tours apparemment romanes, sises le long de la côte, et notamment celles de Sanary et du Revest dans la région de Toulon.

En 838, les Sarrasins font irruption dans le port de Marseille, saccagent la ville et repartent en emmenant de nombreux captifs : hommes, femmes et enfants réduits en esclavage ou jetés à la mer. Pendant une trentaine d'années, Marseille et les environs d'Arles subissent les assauts réguliers des Sarrasins. Le coup d'arrêt vient de la détermination sans faille des évêques d'Arles et de Marseille qui élèvent des fortifications imprenables. Mais rien ne semble devoir arrêter les Sarrasins qui durablement installés au Fraxinet lancent des raids fréquents sur la Basse-Provence puis étendent leur zone de pillage à la Haute-Provence et enfin aux Alpes toutes entières. Ils saccagent les monastères, rasent des villages, barrent des routes... Ils apparaissent à Apt vers 896. Au début du Xème siècle, on les voit également sur la Riviera ligure à Albenga et à San Remo, et aussi dans les vallées alpines du Piémont où ils pillent les monastères de San Dalmazzo près de Cunéo et de Novalaise près de Suse. Il paraît incroyable que les Comtes de Provence aient supporté aussi longtemps sans réagir des dévastations qui paralysaient la vie économique du pays tout entier. Il faut expliquer ce fait par l'absence d'une armée régulière que ne pouvait leur offrir un gouvernement central en pleine décomposition. Ils n'avaient à leur disposition que des levées de petits propriétaires. De plus, les bandes sarrasines pratiquaient la guérilla et les coups de main, ils étaient forts habiles à utiliser la protection de nos forêts et de nos montagnes et à fondre à l'improviste dans les vallées. A en croire les chroniqueurs, ils surgissaient des cols des Alpes beaucoup plus que des rivages de la Méditerranée et, au fur et à mesure que l'on avance dans le Xème  siècle, on voit croître leur audace, et leur champ d'activités s'étend tout au long des crêtes des Alpes jusqu'en Dauphiné, en Savoie et même dans le Valais.

Hugues d'Arles, après avoir assis solidement sa souveraineté sur l'Italie, essaie de débarrasser la Provence et les Alpes de ces hôtes encombrants. Très judicieusement, il s'assure le concours de l'empereur de Byzance, car les Francs n'ont pas de flotte et en Méditerranée occidentale, seuls les navires grecs basés en Sardaigne affrontent encore avec quelque succès les escadres arabes. De fait en 942, les Byzantins bloquent le Fraxinet par la mer tandis qu'Hugues à la tête de provençaux et de piémontais pousse les pirates dans leurs retranchements. Malheureusement, cette campagne est interrompue par Hugues lui-même qui, apprenant que son rival Bérenger d'Ivrée menace de lui ravir son trône italien, traite avec les Sarrasins et les autorise même à occuper certains cols des Alpes en vue de l'aider à lutter contre son rival. A partir de cette date les bandes musulmanes semblent avoir commis moins d'exactions en Provence rhodanienne, mais ont porté leurs déprédations plus au nord, en Dauphiné et en Savoie. Les Sarrasins retranchés dans des repaires, rançonnent les pèlerins et lèvent un lourd tribut sur les autochtones.

L'empereur Otton 1er a engagé en 953 des négociations infructueuses avec le calife de Cordoue pour obtenir le rappel des bandes musulmanes des Alpes. Après avoir réorganisé le pouvoir impérial en Italie, il se préoccupe à nouveau en 968 d'une action à entreprendre contre ces Sarrasins. Le comble survient dans la nuit du 21 au 22 juillet 972, avec la capture au col du grand Saint-Bernard, de Mayeul, abbé de Cluny et de plusieurs pèlerins et voyageurs. Mayeul est né vers 910 à Valensole, il est issu d'une illustre famille provençale et fait l'objet d'un culte très fort dans toute la Provence. Il est le conseiller privilégié d'Hugues Capet, duc puis Roi des Francs (940-996), il a aussi l'oreille de la cour du Roi de Germanie et intervient jusque dans les querelles privées de la famille impériale. On lui propose le siège pontifical à la mort de Benoît VI mais il refuse jugeant qu'il sera plus utile auprès de ses moines et de son abbaye qu'il a contribué à faire connaître par son rayonnement sans égal. Sa fonction à la tête de la congrégation clunisienne en fait un personnage de premier plan et sa capture a un immense retentissement. Les moines et l'aristocratie provençale payent rapidement l'énorme rançon de 1 000 livres d'argent qui a été réclamée et les Sarrasins libèrent Mayeul. Des pourparlers s'engagent alors pour organiser une vaste coalition dans le but de combattre et de chasser définitivement les ennemis, car l'enlèvement de Mayeul a soulevé un émoi populaire et une volonté d'en finir une fois pour toutes avec l'envahisseur. Les Provençaux appellent le comte de Provence Guillaume 1er à lancer une guerre de libération contre les Sarrasins "au nom de Mayeul". Après avoir levé une armée qui compte également des soldats du Bas-Dauphiné et de Nice, et aidé de son frère Roubaud et d'Ardouin, marquis de Turin, Guillaume traque les Sarrasins et les écrase définitivement à la bataille de Tourtour en 973. Retranchés dans la forteresse de la Garde-Freinet, les Sarrasins sont chassés vers une forêt voisine, la forteresse est rasée et les quelques survivants sont tués ou fait prisonniers. Les Sarrasins survivants sont baptisés de force et réduits en esclavage.

Avec le départ des Sarrasins s'achève une page particulièrement troublée de l'histoire de la Provence. Désormais, la sécurité est rendue aux campagnes provençales. L'honneur de cette victoire rejaillit sur Guillaume 1er "le Libérateur" surnommé le Grand, qui s'affirme comme le chef incontesté de la partie méridionale du royaume de Bourgogne. Guillaume prend le titre de marquis de la Provence arlésienne puis prince de toute la Provence qui devient une principauté indépendante. De Toulon à Nice, la région côtière est soumise à son autorité. Il distribue aux grands de son entourage, aux églises et aux monastères, les terres qui ont été abandonnées. Un rapide essor démographique et économique va rendre à la Provence sa prospérité d'antan.

Devenu très pieux à la fin de sa vie, Guillaume le Grand restitue de nombreux biens à l’Église, dont les anciens domaines de l'évêché de Fréjus et, en surplus, le village du Puget. Il rend également de nombreux et vastes domaines de la région de Camargue au monastère Saint-Jean d'Arles. Enfin, en 993, il revêt l'habit monastique, fait de généreuses offrandes à l'abbaye de Cluny et s'éteint dans les bras de saint Mayeul, entouré de la multitude de ces fidèles sujets.

Source : D'après [le site internet sur Forum Julii](https://forum-julii.pagesperso-orange.fr/x-SARRASINS.htm) - Texte arrangé et enrichi par moi-même - Documents utilisés pour cet article : Histoire de la Provence de Baratier et Documents de l'Histoire de la Provence du même auteur. Également d'après le site internet sur le Pays d'Aix.

Je mets ci-dessous le lien d'un de mes articles consacré également aux Sarrasins.
[Piraterie sarrazine et rachat d'esclaves - Passion Provence](http://www.passionprovence.org/archives/2014/10/13/30749928.html)

La recrudescence de la piraterie sarrasine sur les côtes provençales dans le dernier quart du XIVe siècle et les premières années du XVe siècle est un phénomène qui a été bien étudié par les historiens de la Méditerranée médiévale.

*Nadine de Trans*


]]>
{Journal} - Wednesday 11 November 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201111 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201111 Wed, 11 Nov 2020 00:00:00 +0100 Qui était Maurice Genevoix, la voix de "Ceux de 14" - France Inter Wed 11 Nov 2020 01:24:17 PM CET -
https://www.franceinter.fr/qui-etait-maurice-genevoix-la-voix-de-ceux-de-14


***Ce 11 novembre se déroulera l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix mais aussi, à titre collectif, de "ceux et celles de 14", afin de rendre hommage aux soldats et femmes engagées dans la Grande Guerre. Maurice Genevoix est l'auteur de "Ceux de 14" œuvre majeure sur la guerre.***

>"Ceux de 14 incarnent ces qualités propres aux Français d'hier et d'aujourd'hui, confrontés à de rudes épreuves : à savoir, la résilience et la volonté qui permettent à la Nation française de surmonter le tragique de l'Histoire" expliquait-on dans l'entourage du Président de la République quelques jours avant la cérémonie qui verra l'entrée au Panthéon de l'écrivain et poète Maurice Genevoix.

C'est par ses écrits, à partir de ce qu'il a vécu dans les tranchées, avec les soldats qu'il commandait, qu'il a marqué les esprits de son époque. Il fut parmi ses écrivains qui ont été enrôlés et se sont battus comme les autres. Cette entrée au Panthéon, dont la cérémonie sera privée de public pour cause de pandémie, sera aussi l'occasion de se souvenir que "ceux de 14" ont aussi enduré la grippe espagnole, qui a fait des millions de morts et qui a tué un autre poète et soldat, Guillaume Apollinaire, deux jours avant l'armistice.

En 1914, Maurice Genevoix venait de finir ses études à l'École normale supérieure et envisageait une carrière littéraire. Le 2 août, il est mobilisé et doit rejoindre les tranchées de l'est de la France. Il est alors sous-lieutenant du 106e régiment d’infanterie et participe à plusieurs batailles dans la région de Verdun.

Sous la crête des Éparges, près de Rupt-en-Woëvre, le 25 avril 2015, Genevoix, devenu commandant, est touché par deux tirs qui le blessent au bras, et un tir qui l’atteint à la poitrine. Sauvé par ses hommes, qui l’ont traîné dans la boue pour le ramener à l’abri d’un poste de secours, il est évacué en ambulance jusqu’à Verdun. Il n'a que 25 ans, échappe à la mort de justesse, perd une main, et gardera ce handicap toute sa vie.

Commence un périple d’hôpital en hôpital, neuf mois de convalescence avant de réintégré l’École normale à Paris.

Le secrétaire général de l'EN lui suggère d'écrire ce qu'il a vécu. “J’ai appliqué mes dons d’écrivain à exprimer humblement et même servilement une réalité donnée” dira-t-il plus tard. "Dans ma chambre sous le toit, à Paris, dans ma chambre sur les Petits-Sentiers, à Châteauneuf, j’ai rédigé mes trois premiers livres de guerre. Ai-je eu à 'm’interdire', comme l’ont écrit certains commentateurs, toute affabulation, toute recherche de l’effet ? Même pas. J’allais, de jour en jour, de page en page, dans une entière soumission à la réalité vécue, avec la volonté constante d’être véridique et fidèle", écrit-il dans Trente mille jours, paru en 1980 aux éditions Omnibus.

Il entreprend donc de décrire la vie dans les tranchées, les champs de batailles et toutes les sensations dont il se souvient. Son premier récit, Sous Verdun, publié alors que la guerre n'est pas terminée, a été amputée de plus de 200 pages par la censure. C’est en 1949 que ces récits ont été complétés, réédités et rassemblés en quatre volumes, titrés Ceux de 14 et comprenant Sous Verdun, Nuit de guerre, La Boue, et Les Éparges.

>Extrait de Les Éparges :
>J'ai obéi. Malgré ma vie, contre ma vie. J'ai fait ce geste monstrueux de pousser ma vie sous les balles, et de l'y maintenir, pendant que mon revolver me cognait le poignet. Il n'y a que nous, que nous : ceux qui sont morts, ceux qui étaient parmi les morts, et qui ont eu, comme eux, le courage de mourir.

Ceux de 14 est considéré comme l’un des témoignages les plus importants sur la Grande guerre, par sa précision et ses qualités littéraires. Lorsqu'Emmanuel Macron a décidé l'entrée au Panthéon des soldats de la Grande Guerre, il souhaitait "qu''ils franchissent ce seuil sacré avec Maurice Genevoix, leur porte-étendard".

Outre les récits de la Grande Guerre, il est l'auteur d'une soixantaine de livres sur la vie campagnarde des bords de Loire, la nature et la chasse en Sologne ou au Canada, ou la vie dans les colonies françaises. Son roman Raboliot, sur la vie d'un braconnier épris de liberté en Sologne, se voit décerné le prix Goncourt en 1925. Maurice Genevoix est élu à l'Académie Française en 1946 et en devient secrétaire perpétuel en 1958. Il est mort d'une crise cardiaque en 1980 alors qu'il avait commencé à un écrire un roman et un recueil de nouvelles.

###Un messager pour les jeunes générations

Comme témoin incontournable de la Grande guerre, il est porteur d'une vision que n'aurait pas dénié l'intellectuel pacifiste Romain Rolland. Maurice Genevoix a estimé que l'influence de Romain Rolland, qui avait publié le texte Au-dessus de la mêlée, contre la guerre entre Français et Allemands, s'est révélée marginale pour lui et ses hommes sur le terrain, par rapport à une réalité effroyable. C'est seulement dans un second temps, qu'il a pu rejoindre la pensée de Rolland.

Le message de Maurice Genevoix n'est pas celui du pacifisme. Il est beaucoup plus direct, et ne se résume pas dans un grand principe. "Il tire de son expérience des leçons pour lui-même. Son message c'est de dire 'j'étais un jeune homme de 24 ans qu'on a jeté dans une affreuse expérience, qui a été confronté à la mort, et qui a eu la chance d'être rendu à la vie'. Il a été un survivant toute sa vie. Mais il était très doué pour l'amitié"  explique Julien Larrère-Genevoix, son petit-fils.

Julien Larrère-Genevoix se rend régulièrement dans les classes de 3e et de 1ere à la rencontre des collégiens et des lycéens. "Je leur explique que les anciens combattants, et ceux de 14, comme Maurice Genevoix, n'était pas des vieillards abîmés et radoteurs. Je leur dis ce que Genevoix disait lui-même : ils étaient jeunes, fiancés peut-être, avec des projets et là, le propos touche directement les lycéens du XXe siècle."

Au moment de nouveaux attentats terroristes, au moment du procès de l'attentat contre Charlie Hebdo qui a coûté la vie à Bernard Maris, l'époux de Sylvie Genevoix, fille de Maurice, et alors que la pandémie de coronavirus fait des ravages en France, Julien Larrère-Genevoix rappelle "la résistance et la résilience des Français et des soldats de 14". "C'est vrai que nous vivons des moments difficiles, eux n'ont pas renoncé, ils ont gardé espoir, ils nous montrent donc qu'on peut avoir espoir dans notre situation aussi" conclut-il.


]]>
{Journal} - Saturday 7 November 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201107 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201107 Sat, 07 Nov 2020 00:00:00 +0100 Un beau jour ... Sat 07 Nov 2020 03:22:56 PM CET -
http://unbeaujour.comoni.org/


Le choix de Kat pour des actualités toniques, positives, colorées, décalées, légères, pleines d'espoir, d'humour et d'amour de la vie


]]>
{Journal} - Wednesday 4 November 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201104 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201104 Wed, 04 Nov 2020 00:00:00 +0100 La pollution lumineuse est bien pire que ce que l’on pensait | Le HuffPost Wed 04 Nov 2020 07:34:13 PM CET - pollution-lumineuse
https://www.huffingtonpost.fr/entry/pollution-lumineuse-est-bien-pire-que-ce-que-lon-pensait_fr_5fa27231c5b67617e64d16b2


***Une étude agrège les résultats de 126 publications sur la pollution lumineuse et constate un dérèglement massif du vivant, un effet similaire au réchauffement climatique.***

ENVIRONNEMENT - La pollution lumineuse déséquilibre notre écosystème et peut même être comparée, d’une certaine manière, au réchauffement climatique. C’est ce que conclut une étude parue ce lundi 2 novembre, dans la revue scientifique Nature, ecology and evolution.

La nuit en ville, partout sur la planète, les étoiles semblent moins scintiller. Elles sont en réalité happées par les reflets orangés de nos lampadaires, de nos enseignes, de nos lampes et phares. Presque un quart de la planète est éclairé en permanence et cette surface augmente de 2% chaque année.

L’étude, réalisée par des chercheurs de l’université d’Exeter, au Royaume-Uni montre que l’éclairage nocturne ne gâche pas seulement nos nuits à la belle étoile, mais déstabilise gravement le fonctionnement du vivant.
Des effets omniprésents

La lumière artificielle perturbe la pollinisation, décale la fleuraison, brouille les déplacements des oiseaux et des tortues de mer. “Ce qui ressort, c’est à quel point les effets sont omniprésents. On retrouve des conséquences de cette pollution partout, chez les microbes, insectes, animaux et plantes ”, a déclaré Kevin Gaston, un des auteurs de l’étude, au Guardian.

Pour parvenir à cette conclusion, Kevin Gaston et ses collègues ont analysé et compilé les résultats de 126 publications scientifiques, chacune d’entre-elles se focalisant sur peu d’espèces. Cette “méta analyse ” permet de tirer des tendances générales et de regrouper les informations obtenues sur l’ensemble des êtres vivants étudiés ces dernières années.

L’étude met en évidence l’influence de la lumière artificielle sur le taux d’hormones des animaux. Les chercheurs ont observé une réduction drastique de la quantité de mélatonine, l’hormone du sommeil chez la plupart des espèces qui en produisent à l’état naturel. C’est un des résultats les plus significatifs. Conséquences? Avec moins de mélatonine, la vigilance baisse et les cycles jours-nuits de ces espèces sont modifiés.

Les chercheurs ont ensuite regardé l’immunité, c’est-à-dire la capacité de l’organisme à se protéger des virus, ainsi que le stress. La pollution lumineuse produit un effet chez la plupart des êtres vivants observés, sans que l’on puisse cette fois-ci dégager une tendance. Certains organismes semblent compenser, ou s’adapter à cette perturbation lumineuse. L’étude ne permet pas d’en dire plus.

L’article de recherche met aussi en évidence une diminution des performances du cerveau, autrement dit une perte de cognition. Cet effet est principalement démontré chez les rats car pour tester les capacités cognitives des animaux, il faut réaliser des expériences en laboratoire. Les rongeurs font en moyenne moins d’enfants et sont plus susceptibles de se faire attraper par des prédateurs lorsque leurs nuits sont éclairées.
Dérèglement des saisons

Même les plantes réagissent à nos néons et projecteurs. La flore n’est pas en mesure de différencier une longue nuit d’été et une enseigne allumée en permanence en hiver. Ainsi, les plantes ne savent plus vraiment se repérer dans les saisons. La fleuraison et la feuillaison commencent et s’arrêtent à des moments qui ne correspondent plus à leurs cycles naturels.

Alors faut-il réduire les zones éclairées la nuit ou changer nos DEL, à la lumière forte et blanchâtre? Selon l’étude, le spectre, en quelque sorte la couleur de l’éclairage, exerce une influence sur les êtres vivants, tout comme l’intensité lumineuse et la durée de l’éclairage.

Agir sur ces éléments participe à réduire les conséquences de la pollution lumineuse, mais cela ne suffit pas. L’étude pointe la difficulté d’établir des politiques publiques: même à très faible intensité, l’éclairage nocturne peut avoir de très forts impacts. De plus, les chercheurs ne savent pas encore très bien comment expliquer que toutes les espèces ne réagissent pas de la même manière à ces nuisances.

Comme la pollution lumineuse dérègle le vivant, elle doit être combattue, mais aussi étudiée à la manière du réchauffement climatique. C’est à dire, dans son ensemble, en considérant toutes les réactions en chaine produites par cette interférence humaine, recommandent les chercheurs.


]]>
{Journal} - Sunday 1 November 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201101 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201101 Sun, 01 Nov 2020 00:00:00 +0100 Comment ce village du Var veut utiliser des faucons pour effrayer les pigeons - Var-Matin Sun 01 Nov 2020 12:11:16 AM CET - pigeons rapaces faucon fauconnier
https://www.varmatin.com/environnement/comment-ce-village-du-var-veut-utiliser-des-faucons-pour-effrayer-les-pigeons-595862


***Depuis de longs mois, la présence d’une importante colonie de pigeons entraîne des dégradations en cœur de village du Revest.***

*Claude Serra le 31 octobre 2020 à 21h*

Pour lutter contre cette concentration d’oiseaux, la municipalité du Revest a fait appel à Adrien, le fauconnier: "C’est le procédé le plus écologique qui existe depuis des millénaires. Le rapace est le prédateur naturel des autres oiseaux. Le pigeon voit le rapace et il s’enfuit vers d’autres horizons."

Le fauconnier est régulièrement appelé pour ses services dans les déchetteries afin de faire fuir les goélands, sur les aéroports, dans les villes, dans les hangars d’entreprises et même chez des particuliers. Jeudi, les enfants des accueils de loisirs étaient invités à découvrir ce métier.

###LE HARNAIS DE L’OISEAU DOTÉ D’UN GPS

"Il n’y a pas de diplôme de fauconnier, mais un savoir-faire qui est transmis du fauconnier à l’apprenant. Quand cette transmission est suffisante, la personne passe devant une commission préfectorale pour obtenir une capacité en élevage de rapaces. Pour ma part, c’est mon père Alain qui m’a transmis ce savoir", détaille le Pierrefeucain Adrien Le Chochonnec. "Je possède une vingtaine de rapaces. L’affaitage est le fondement de la fauconnerie. Il correspond à l’éducation du rapace. C’est un long travail au quotidien. Que ce soit une buse ou un faucon, je dois les faire voler librement. J’installe un GPS sur le harnais de l’oiseau."


###UN FAUCON SACRE ET UNE BUSE DE HARRIS

Professionnel depuis un an et demi, Adrien présente ses deux rapaces: "Bianca est un faucon sacre, un oiseau de haut-vol et de vol à vue. Il peut faire vingt kilomètres lors de sa sortie. C’est un rapace qui évolue dans les déserts froids et de ceux du Moyen-Orient. Quant à Paquita, la buse de Harris, originaire du sud-ouest des États-Unis, le Nouveau Mexique et la Patagonie, est un oiseau de bas-vol. Elle s’adapte à l’environnement et à l’homme", explique Adrien.

La buse Paquita déploie ses grandes ailes. Les yeux des enfants s’émerveillent. Chacun d’eux est invité à immortaliser la pause auprès de Paquita et Bianca.

En fin de matinée, le fauconnier fait une halte à la maison de retraite pour émerveiller d’autres grands enfants.


]]>
{Journal} - Wednesday 28 October 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201028 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201028 Wed, 28 Oct 2020 00:00:00 +0100 Jugés "dangereux", une association varoise saisit la justice pour faire disparaître les coussins berlinois - Var-Matin Wed 28 Oct 2020 08:38:19 AM CET - ralentisseur
https://www.varmatin.com/faits-de-societe/juges-dangereux-une-association-varoise-saisit-la-justice-pour-faire-disparaitre-les-coussins-berlinois-594326


***L’association Pour une mobilité sereine et durable qui lutte contre les ralentisseurs illégaux a déposé une plainte auprès du procureur de Toulon pour mise en danger de la vie d’autrui.***

Les coussins berlinois dans le collimateur de l’association farlédoise Pour une mobilité sereine et durable (PUMSD). Eux qui sont censés garantir la sécurité seraient-ils en fait des ralentisseurs dangereux pour les usagers route?

Thierry Modolo, président de PUMSD l’affirme. Ces dispositifs en caoutchouc installés sur l’asphalte pour réduire la vitesse sont désormais visés par une plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui par utilisation d’infrastructures routières sur voies publiques interdites depuis 2009 pour cause de... danger.

Chasseurs de ralentisseurs non conformes et dangereux, les membres de l’association ne se cantonnent plus à des recours devant les tribunaux administratifs (lire ci-dessous).

"Nous agissons cette fois-ci au niveau pénal face à un entêtement des élus qui, malgré nos alertes, s’obstinent à installer des dispositifs dangereux", commente Thierry Modolo, le président de l’association.

Avocat spécialiste en droit routier, Me Rémy Josseaume a formalisé la plainte le 14 septembre dernier en saisissant le procureur de la République de Toulon. En vue de l’ouverture d’une information judiciaire auprès d’un juge d’instruction toulonnais espère M. Modolo.

"Il y a un vrai danger! Ces coussins dits berlinois sont dangereux", insiste-t-il. Parmi les arguments avancés, il insiste sur la conception même de ces ralentisseurs.

"Ils sont fabriqués en caoutchouc vulcanisé qui - cela a été vérifié par des tests effectués en laboratoire - n’ont pas un coefficient d’adhérence suffisant: les véhicules peuvent glisser sur la surface et les risques d’accident augmentent par conséquent. Ces ralentisseurs sont de véritables patinoires!"

Interrogé sur ce point en 2009 à l’Assemblée nationale, le secrétaire d’Etat aux Transports était déjà très clair sur ce point en déclarant que le caoutchouc galvanisé ne répondait "pas aux exigences de la norme relative aux ralentisseurs, c’est pourquoi ce matériau n’est pas autorisé pour la conception de ces dispositifs."

Il était également indiqué que ces coussins berlinois n’étaient pas pris en compte par les textes réglementant les dispotitifs routiers; à savoir le décret du 27 mai 1994 et était hors norme NF98-300.

Dix ans après cette intervention ministérielle, le constat de l’association est sans appel: les coussins berlinois en caoutchouc sont toujours allongés sur les voies.

Sans compter qu’en plus du manque d’adhérence, ce type de ralentisseurs, comme le précise Thierry Modolo, souffrirait aussi de nombreux défauts d’accrochage comme en attestent les nombreuses photographies prises sur le terrain et scrupuleusement recensés.

www.facebook.com/PUMSD83


]]>
{Journal} - Tuesday 27 October 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201027 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20201027 Tue, 27 Oct 2020 00:00:00 +0100 Port du masque obligatoire dans les 12 communes de TPM à partir du 28 octobre Tue 27 Oct 2020 08:13:59 PM CET - COVID Var masque
http://www.var.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_prefectoral_du_26102020_port_du_masque_tpm.pdf


>*Extraits de l'arrêté préfectoral - Pour le consulter dans son intégralité  sur le site de la Préfecture du Var, cliquer sur le titre*

***ARRÊTÉ PRÉFECTORAL nf* 2020-1o-ze-Ds-01
imposant le port du masque pour les personnes de onze ans et plus, dans l'ensemble des lieux publics (espace public de plein air) des douze communes de la métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM)***

Article 1er: à compter du mercredi 28 octobre 2020 etjusqu'au mercredi 11 novembre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus dans l"ensemble des lieux publics, notamment sur la voie publique et les espaces publics de plein air, des communes de la métropole de Toulon Provence Méditerranée, à savoir Carqueiranne, Hyères, La Crau, La Garde, La Seyne-sur-Mer, La Valette-du-Var, Le Pradet, Le Revest-les-Eaux, Ollioules, Saint-Mandrier-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages et Toulon.

Article 3: l'obligation du port du masque prévue par le présent arrêté ne s'applique pas aux utilisateurs d'un moyen de déplacement individuel ainsi qu'aux personnes pratiquant une activité physique et sportive.

Article 5: conformément aux dispositions de l'article L. 3136-1 du code de la  santé publique, la violation des mesures prévues par le présent arrêté est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe et, en cas de récidive dans les 15 jours, d'une amende de 5ème classe ou en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de trentejours, de six s/4mois l'emprisonnement et de 3750 euros d'amende ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général.


]]>