Daily - Revest actualitéshttps://actu.revestou.fr/Daily shared linksen-enhttps://actu.revestou.fr/ {Journal} - Monday 18 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200518 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200518 Mon, 18 May 2020 00:00:00 +0200 Le Cadran solaire de Malvallon est-il un mégalithe ? – Le bureau des enquêtes – Sur la Place du Village Mon 18 May 2020 06:14:28 AM CEST - Revest Malvallon cadran-solaire
https://forum.revestou.fr/post981.html#p981


***Le Cadran solaire ou rocher de la Montre à Malvallon est il un monument élevé aux temps préhistoriques ?***

Selon une étude présentée au congrès de Toulon d'avril 1928, le cadran solaire de Malvallon serait un mégalithe, c'est-à-dire un monument préhistorique élevé de la main de l'homme.

>Le Revest-les Eaux - Le Cadran Solaire Il s'agit d'une aiguille naturelle de calcaire jurassique au contact d'un banc friable de silice azoïque, prolongement probable de celui du Pas-du-Loup (Évenos). L'aiguille, redressée verticalement avec son lit de carrière, affecte une forme pyramidale de plus de 7 m. de hauteur, au sommet d'un abrupt qui ajoute encore à sa taille. Son ombre sert aux travailleurs des champs voisins à mesurer la hauteur du soleil, d'où son nom.

Voilà ce qu'en disait Charles Mathieu Teisseire vers 1880, voir dans [notre bulletin 21](https://photos.revestou.fr/picture?/bulletin21/category/103-bulletins)

>La chasse terminée, il  était déjà presque 15 heures, Teisseire conseilla de rentrer. Estancelin voyant que le garde n'avait pas de montre lui dit: "Comment pouvez-vous savoir qu'il est 15 heures?  ".
    " Rien de plus simple mon Génêral,  ll suffit de connaître quel mur reçoit la lumière ou porte ombre selon les saisons. J'ai appris cela quand j'étais enfant; nous avons dans mon village, une horloge romaine qui donne l'heure à toute une partie du terroir ; perchée sur une aiguille rocheuse, elle parle selon son éclairage."

![Le rocher de la montre](https://photos.revestou.fr/_data/i/upload/2019/09/29/20190929160207-457d90bd-la.jpg)



]]>
{Journal} - Saturday 16 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200516 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200516 Sat, 16 May 2020 00:00:00 +0200 Limiter les visites en EHPAD contribue à abréger la vie au lieu de la protéger - Le Huffington Sat 16 May 2020 08:24:40 AM CEST - Coronavirus EHPAD
https://www.huffingtonpost.fr/entry/limiter-les-visites-en-ehpad-contribue-a-abreger-la-vie-au-lieu-de-la-proteger-blog_fr_5ebe44c0c5b6d16d0ed52a56


***Mourir de tristesse, isolé et sans visite de sa famille: c’est le quotidien de nombreux résidents en EHPAD qui se voient encore aujourd’hui imposer des mesures de confinement déraisonnables et déshumanisées. Échappant au Covid, ils sont entraînés progressivement dans un syndrome dit “de glissement” avec refus de se lever, de s’alimenter et de participer à toute activité. Ces résidents se laissent mourir.***

En mars dernier, le gouvernement avait fermé du jour au lendemain les portes des EHPAD interdisant tout contact familial. Cette décision a été justifiée à l’époque par des mesures de protection rendues nécessaires par le nombre impressionnant de décès dans les établissements médico-sociaux. Les conséquences prévisibles d’un enfermement des seniors, imposé brutalement sans préparation psychologique, avaient ému l’opinion publique. La réouverture des EHPAD a été largement médiatisée.

###Détresse et disparités

L’annonce du Premier ministre le 19 avril avait redonné espoir aux personnes âgées et aux familles, après 6 semaines d’isolement complet. Trois semaines plus tard, de nombreuses familles, impuissantes, sont désormais confrontées à une ouverture minimale des établissements engendrant de grandes détresses morales.

Relayé par les ARS, le choix du Premier ministre a laissé les directeurs d’établissement pleinement responsables des modalités d’application des directives ministérielles. En pratique, une grande hétérogénéité de mise en œuvre est observée en France. Certains EHPAD ont organisé avec les familles des visites aussi fréquentes que possible. Le dévouement des équipes soignantes aidant, ces établissements ont fait le choix prioritaire du lien social. D’autres structures, privilégiant des considérations logistiques, ont choisi l’application de mesures d’une rigueur protectrice extrême. Le nombre de familles reçues chaque jour est donc très variable d’un établissement à l’autre: dans certains cas 10 familles par jour 6 jours sur 7 en respectant l’intimité de chacun; ailleurs seulement 2 à 4 familles par jour ouvrable (pas de visite le week-end et les jours fériés) soit une visite de 30 minutes par mois et par résidant, sans intimité (sous la surveillance d’un membre du personnel).

Une visite de 30 minutes par mois, derrière une vitre en Plexiglas, masquée, à deux mètres de distance! C’est ce qui est par exemple accordé à une résidante malvoyante et malentendante. Pas plus de deux personnes par visites! Pour une famille nombreuse, c’est un contact tous les 3 mois pour chaque membre de la famille qui peut ainsi être imposé.
Procédures déshumanisées

Oui! On peut mourir de solitude et de tristesse en EHPAD aujourd’hui. D’une tristesse imposée par des procédures excessives et déshumanisées dans certains établissements qui font le choix prioritaire de la logistique et non de l’humanité. Un choix qui va à l’encontre de toutes les connaissances sur le fonctionnement psychologique des personnes âgées et de toutes les publications sur leur vécu en EHPAD.

À la fin de la vie, le lien social -et avant tout le lien familial- donne seul du sens au quotidien. Par évidence, toutes les familles souhaitent éviter pour leurs proches les conséquences potentiellement dramatiques d’une atteinte virale. Mais les procédures sanitaires doivent protéger la vie et non l’abréger.

Après la décision d’un isolement initial complet et brutal, la prolongation du confinement en EHPAD annoncée par le ministre de la Santé le 7 mai fait craindre des conséquences délétères majeures pour les résidents de certains établissements, et cela malgré l’implication et l’investissement considérables des personnels soignants. Il serait temps que la décision du Premier ministre bénéficie d’une interprétation humaniste.

*Cette tribune est signée au nom du Collectif COVAID-PAD*


]]>
{Journal} - Tuesday 12 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200512 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200512 Tue, 12 May 2020 00:00:00 +0200 Les infos de 12h30 - Les conseillers municipaux élus au 1er tour vont prendre leur poste - RTL Tue 12 May 2020 07:31:02 PM CEST - élections Coronavirus
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-infos-de-12h30-les-conseillers-municipaux-elus-au-1er-tour-vont-prendre-leur-poste-7800505927


Ils ont été élus le 16 mars dernier et vont pouvoir enfin prendre leurs fonctions. Depuis presque deux mois, les conseillers municipaux de 30.000 communes regardaient leur prédécesseur gérer la crise du coronavirus. Ils n'avaient pas pu prendre leur poste, mais le gouvernement vient de donner son feu vert sous certaines conditions.

C'est désormais officiel : les équipes municipales élues ou réélues en mars vont pouvoir s'installer d'ici à la fin du mois, probablement dès la fin de la semaine prochaine. Le Premier ministre Édouard Philippe précisera la date cette après-midi devant l'Assemblée nationale. Si le gouvernement est si pressé, c'est pour des raisons économiques. En effet, il est difficile pour les maires actuellement en fonction d'engager légitimement des budgets dans les transports ou dans la voirie alors qu'ils ont été battus il y a deux mois.

Le Conseil scientifique a rendu un avis favorable à cette nouvelle disposition tout en rappelant l'importance du respect des mesures sanitaires. Il recommande que les élections des maires et de leur adjoint se tiennent à huit-clos. Au total, près de 430.000 élus prendront ou reprendront leur fonction à la fin du mois.


]]>
{Journal} - Monday 11 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200511 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200511 Mon, 11 May 2020 00:00:00 +0200 Des masques pour tous - Le Revest-les-Eaux - Site officiel de la commune Mon 11 May 2020 01:15:42 PM CEST - Coronavirus masques Revest
http://www.lerevest83.fr/fr/information/93920/des-masques-tous


La municipalité du Revest organise une distribution d'un masque gratuit lavable pour chaque Revestois à partir du 11 mai 2020. Ils seront déposés dans les boîtes aux lettres. Il convient d'en faire la demande auprès des services de la mairie en utilisant un des moyens listés ci-dessous, en précisant le nom des membres du foyer :
 
- en complétant un formulaire en ligne : [Formulaire de demande de masque](https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSd3E89yF7LNe1Yud4J0OwdEW1k4-mqzkAEhnCCk0IHz2YvJ6g/viewform?usp=sf_link)
 
 - au format papier à déposer dans la boîte aux lettres de la mairie

 - par téléphone, si vous êtes bloqués chez vous, sans internet, en appelant la "cellule de crise" au 04.94.98.19.97.


]]>
{Journal} - Saturday 9 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200509 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200509 Sat, 09 May 2020 00:00:00 +0200 Dons de masques chez les commerçants revestois Sat 09 May 2020 07:44:39 AM CEST - masques Coronavirus Revest Alternative-Démocratie
https://actu.revestou.fr/?FrsWtQ


Des masques cousus bénévolement selon les normes AFNOR sont disponibles au Revest gratuitement au VIVAL au PROXI, à la boulangerie des Lucas à Dardennes.
Merci aux commerçants partenaires.
Si vous souhaitez confectionner des masques, contactez le collectif à l'adresse alternativerevest@free.fr
Vous pouvez aussi contribuer en déposant dans les commerces du tissu de coton propre et de l'élastique pour les couturières.

Prenez soin de vous !

Collectif Pour Le Revest, une alternative de démocratie"

![Dons de masques](https://photos.revestou.fr/i?/upload/2020/05/09/20200509074310-94c5f7af-la.jpg)


Dictons : du 11 au 13 mai, les saints de glace

Sat 09 May 2020 06:40:56 AM CEST - religion dicton agriculture
https://actu.revestou.fr/?nGzgJg


Bien des dictons populaires recommandent d'attendre que les Saints de glace soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. Les saints de Glace sont les jours de la St Mamert (11 mai), St Pancrace (12 mai) et St Servais (13 mai), surnommés « marchands de vin de mai » pour leurs mauvaises manières faites aux vignes.
>Saint Servais, saint Pancrace, saint Mamert
Font tous les trois un petit hiver.

Mais attention, il y aura saint Urbain le 25, il tient l’avenir dans sa main. Soit il brise la glace et l’été vient, soit il gèle tout…

>Mamert, Pancrace, Servais sont les trois saints de Glace,
 mais saint Urbain les tient tous dans sa main.

Dans le midi, on se réfère plutôt aux Cavaliers du froid, plus précoces. Appelés aussi grands chevaliers, ils s’échelonnent du 23 avril au 6 mai avec saint Georges (le 23), représenté souvent en chevalier pourchassant un dragon. Ces cavaliers sont St Marc (le 24), St Robert et St Eutrope (le 30), St Philippe (le 3), mais aussi St Vital (le 28), et St Jean Porte Latine (le 6 mai). "
>A la saint Georges,  sème ton orge 
 A la saint Marc, il est trop tard.

Au Revest, on aurait pu croire que saint Urbain nous protègerait, vu qu'il est enregistré dans la généalogie du village. Hélas, ce n'est pas le bon numéro, celui du 25 mai, c'est le premier du nom, le nôtre est Urbain V, 200e pape et dernier pape en Avignon.

Les Revestois ne s'y trompaient pas quand ils pratiquaient les rogations, prières publiques et procession faites le 25 avril, fête de saint Marc, et pendant les trois jours qui précèdent la fête de l'Ascension pour attirer la bénédiction divine sur les récoltes et sur les travaux des champs.




]]>
{Journal} - Friday 8 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200508 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200508 Fri, 08 May 2020 00:00:00 +0200 Besoin d'évasion ? Bientôt, bientôôôôôôt ... Fri 08 May 2020 11:28:21 AM CEST - nature faune
https://actu.revestou.fr/?obgoeg


![Flamand rose](https://photos.revestou.fr/_data/i/upload/2020/05/08/20200508112642-6e9db2c7-me.jpg)

*Tous droits réservés Cécile Di Costanzo pour Les Amis du Vieux Revest*


]]>
{Journal} - Monday 4 May 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200504 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200504 Mon, 04 May 2020 00:00:00 +0200 Les espèces invasives | Dossier de Futura Planète Mon 04 May 2020 09:08:45 PM CEST - invasives nature plantes
https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/botanique-especes-invasives-1014/#xtor%3DRSS-9


*Lire l'article sur le site de Futura : il y est illustré par de merveilleuses photos : cliquer sur le titre ci-dessus.* Article de 2011 modifié en 2017

***Dans ce dossier nous allons faire le point et prendre quelques exemples, pour illustrer cette menace sur notre environnement. Nous verrons également les méthodes de contrôle d'invasion, la responsabilité de l'Homme, les dégâts causés par ces espèces et les coûts économiques engendrés.***

##Les plantes invasives
Parmi les espèces invasives, on dénombre de nombreuses plantes. L'invasion botanique engendre de nombreux dégâts.  Ce dossier propose un tour d'horizon des plantes invasives afin de mieux comprendre ce problème. Des amarantes au pissenlit, en passant par les griffes de sorcières, et bien d'autres. Les moyens de lutte et les dégâts engendrés sont également abordés.

###Les Amarantes aux États-Unis
Les Incas la considéraient comme une plante sacrée. Chaque plante produit 12.000 graines par an, la plante est plus riche en protéines que le soja et, semble-t-il, ce sont des protéines de qualité supérieure. Certaines sont des « mauvaises herbes » communes.
L'invasion des amarantes aux États-Unis

Cette plante est le cauchemar de Monsanto. La scène se déroule en Géorgie. En 2004, un agriculteur remarque des amarantes résistantes au « Roundup » avec lequel il traite son soja : cette plante contient un gène résistant à ce produit ! Depuis, le phénomène s'est étendu à la Caroline du Sud, du Nord, l'Arkansas, au Tenessee et au Missouri. En 2005, The Guardian révélait que des gènes modifiés avaient transité vers les plantes naturelles...

Pour, Brian Johnson: « il suffit d'un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu'elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme et elle se multiplie rapidement. L'herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d'ammonium a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d'adaptation ». La solution était d'arracher les plants à la main... quand on voit la taille des champs aux États-Unis, on imagine le problème ! Les agriculteurs ont vite renoncé : 5.000 hectares ont été abandonnés, et 50.000 autres sont menacés. Elle supporte la plupart des climats et n'a de problèmes ni avec les insectes, ni avec les maladies... À méditer, n'est-ce pas ?

###Le pissenlit s'est invité aux Kerguelen !
Caractéristiques du pissenlit
Chez certaines plantes l'absence de fécondation n'empêche pas la formation de graine, c'est le cas du pissenlit par exemple : la plantule peut être formée à partir des cellules diploïdes entourant le gamète femelle, c'est l'apogamie. Il n'y a pas de remaniement chromosomique mais s'il y a une mutation elle sera transmise à toutes les graines !
Les plantes apomictiques sont capables de vivre dans des endroits très froids et arides. On constate plusieurs centaines de sous-espèces chez les pissenlits (les ronces ont la même possibilité d'apogamie).

Aux Kerguelen, le pissenlit est sans doute arrivé avec des caisses de ravitaillement de la base et s'est multiplié facilement et il a, avec d'autres plantes, modifié l'écosystème. Bien sûr il y a aussi d'autres introductions « graves » dans ces îles....

###Carpobrotus edulis, les griffes de sorcière, envahissent facilement des milieux divers.
Les services publics, les paysagistes... et leurs clients sont responsables de l'introduction d'espèces exotiques qui s'échappent et colonisent de nouveaux milieux, comme les griffes de sorcière qui envahissent les espaces littoraux entre autres, la photo ci-dessous montre l'étendue que peut prendre cette plante dans certains endroits.

###Solanum elaeagnifolium, une morelle, est une fleur invasive.
Jolie petite fleur qui envahit le Maghreb, importée d'Amérique du Nord, elle y est redoutable dans les cultures et a entrepris de coloniser le Sud de la France où des mesures d'éradication ont été prises... Ne pas confondre avec la morelle douce-amère qui est une plante de chez nous et dont voici la photo.

##L'implantation commerciale des plantes invasives
L'invasion des plantes résulte d'actes humains volontaires ou non, issus d'importations commerciales, suivies de disséminations incontrôlées.
Le mécanisme d'invasion est toujours le même : ces populations doivent leur important développement aux faibles pressions qu'elles subissent en matière de prédation, de concurrence et de parasitisme dans des milieux qui sont nouveaux pour elles.
Introduction de plantes par l'Homme

    Originaires d'Amérique du Sud, les Jussies (Ludwigia peploïdes ; Ludwigia grandiflora) ont été employées pour leurs qualités ornementales.
    Le Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum) a aussi été introduit pour des raisons ornementales.
    L'élodée dense (Egeria densa) originaire du Brésil est populaire en aquariophilie sous le nom d'anacharis.
    Le Lagarosiphon (Lagarosiphon major) originaire d'Afrique du Sud est aussi utilisé en aquariophilie.
    L'Élodée du Canada (Elodea canadensis), introduite au XIXe siècle, a connu une période de prolifération jusqu'au milieu du XXe siècle, pour connaître une régression suite à une adaptation génétique. Elle est considérée aujourd'hui comme « naturalisée ».
    L'Elodée de Nutall (Elodea nuttallii), originaire d'Amérique du Nord, est présente en France depuis 1950.

Toutes ces espèces se développent dans les eaux stagnantes ou faiblement courantes, jusqu'à 3 mètres de profondeur, parties lentes de cours d'eau, fossés, atterrissement, zones humides variées.

    Le Baccharis (Baccharis halimifolia) plante ornementale envahit nos dunes...
    La renouée du Japon (Fallopia japonica) introduite comme plante ornementale, cette mellifère aime la proximité immédiate de l'eau.

##Impact des plantes invasives et moyens de lutte
La prolifération de ces plantes peut avoir des nuisances sur les écosystèmes aquatiques : incidences hydrauliques, écologiques et impacts sur les activités humaines. Les collectivités mettent en place des opérations d'arrachage manuel ou mécanique, voire des traitements chimiques. Cependant ces opérations coûtent cher.

###Conséquences de ces végétaux

    Obstacle à l'écoulement des eaux ;
    Gène de la manœuvre ou limitation de l'efficacité des ouvrages hydrauliques ;
    Risque d'inondation accrue ;
    Comblements accélérés du lit ;
    Modification et perte de diversité floristique ;
    Dégradation de la qualité du milieu (arrêt de la pénétration de la lumière, forts bio dépôts...) ;
    Entrave aux déplacements des poissons ;
    Obstacle aux pratiques de pêche et de navigation, amateur ou professionnelle ;
    Gène des activités sportives et de loisirs nautiques (baignades...).

###Moyens de lutte

Les plantes sont arrachées au moyen d'engin de chantier mais la plante peut être coupée et non arrachée entraînant un risque de bouturage. L'arrachage manuel méthodique doit prendre soin d'éliminer l'ensemble des boutures et des rhizomes. Le traitement chimique consiste à pulvériser un herbicide mais ce système présente une faible efficacité et peut entraîner une pollution.

##Introduction ratée : l'exemple des arbres exotiques
Il arrive que l'introduction d'une espèce recherchée, cette fois, se passe mal et que l'espèce introduite ne se développe pas du tout comme on l'espérait : un exemple avec l'introduction d'arbres exotiques en sylviculture.
La tendance est d'établir des plantations uniformes de conifères exotiques, car la demande se porte sur les bois résineux. L'Amérique du Nord est le seul continent ayant une variété d'espèces suffisante pour satisfaire à toutes les demandes et certains de ces conifères ont une croissance plus rapide que ceux des autres parties du monde.
Parasites des espèces exotiques : les risques

Il y a trois grands risques provenant des parasites des espèces exotiques :

    un parasite peu nocif de l'essence exotique dans son habitat d'origine peut se trouver introduit avec elle et devenir très dangereux dans les conditions nouvelles ;
    l'essence exotique peut aussi rencontrer, dans son nouveau milieu, un parasite vis-à-vis duquel elle n'a pas de résistance ;
    un parasite d'une espèce exotique peut être introduit et être très nocif pour un arbre indigène.

###Les introductions ratées en Europe

    Le pin Weymouth, introduit en 1705. Promettant beaucoup, il a rencontré un agent pathogène - la rouille vésiculeuse - causée par Cronartium rubicola Fisch., provenant d'Asie, l'arbre fut presque abandonné en Europe. Ces dernières années, il retrouve quelque faveur car, dans certaines stations, il n'y a que peu ou pas de groseilliers ordinaires ou à maquereau (Ribes) si bien que l'arbre peut survivre. La variété de sols sur lesquels le Weymouth croît en Europe est impressionnante.

    Le sapin de Douglas fut planté dès 1918, sur de grandes surfaces, mais le bois s'est avéré médiocre.

Citons Boyce : « Le premier agent pathogène fut le chancre à phomopsis causé par un champignon européen, Phomopsis pseudotsugae Wilson. (...) Le suivant fut le rouge des aiguilles causé par Rhabdocline pseudotsugae Sydow ; le champignon responsable venait du pays d'origine de l'arbre mais sa virulence fut apparemment accrue par l'humidité plus forte du climat européen pendant la saison de végétation. [Mais] la forme verte qui croît sur la côte, celle qui présente une réelle valeur pour l'Europe, reste indemne. À peu près à la même époque, un aphide, Adelges Cooleyi Gill., attaquant la forme côtière, a causé quelque inquiétude, mais s'est révélé tolérable. La chute des aiguilles due à un adelopus, actuellement maladie dangereuse, causée apparemment par un champignon, Adelopus gäumanni Rohde, qui semble attaquer les trois formes de l'essence, a fait naître des doutes sur l'avenir du sapin de Douglas en Europe. La plantation de cette essence a été abandonnée dans beaucoup de régions de l'Allemagne méridionale, tandis qu'en Suisse elle est uniquement utilisée en mélange. »

    L'épicéa de Sitka (Picea sitchensis Bong. Carr.) et un puceron ou aphide, Elatobium (Aphis) abietinum.
    Le sapin de Vancouver (Abies grandis Lind.) considéré favorablement dans l'ouest de l'Europe, mais des peuplements, plantés en Suisse, meurent depuis 1945, à cause du pourridié causé par l'armillaire couleur de miel, Armillaria mellea... à la suite d'une sécheresse.
    Le thuya géant (Thuja plicata D. Don.) a eu des difficultés au Royaume-Uni, avec le champignon du rouge des feuilles des cupressacées : Keithia thujina Durand, introduit d'Amérique du Nord avec les arbres, trouvant le climat humide à son goût.
    Les pins de Banks, en Suède (Pinus banksiana Lam.) ont été attaqués par un champignon : Dasyscypha sp. qui provoque des chancres déprimés sur la tige.
    Le sapin du Caucase (Abies nordmanniana [Steven] Spach.) fut suivi par un aphide : Adelges nüsslini Börher.

###Les introductions ratées aux États-Unis

    Le pin sylvestre fut attaqué par une rouille vésiculeuse (Peridermium sp.).
    Le pin de l'Himalaya (Pinus excelsa Wall.) a été si endommagé par un chancre auquel était associé Valsa superficialis Nitschke qu'une destruction totale de la plantation était certaine.
    Le pin rouge du Japon (P. densiflora Sieb. et Zucc.) fut affecté par une descente des cimes causée par Cenangium abietis (Pers.) Rehm.
    Le pin d'Autriche fut détruit par la rouille vésiculeuse, Cronartium comptoniae.

Conclusion de l'article : « Les exotiques ne sont pas tous condamnés d'avance à l'échec mais, pour chacun d'entre eux, la chance d'insuccès semble beaucoup plus grande que celle de succès ».

Vous pouvez trouver l'intégralité de cette communication [ici](http://www.fao.org/docrep/x5370f/x5370f03.htm)

Source : FAO, J. S. BOYCE, Professeur de pathologie forestière, Université de Yale (États-Unis).



Usages actuels du provençal dans la signalétique … – Revue de l’Université de Moncton – Érudit

Mon 04 May 2020 11:33:52 AM CEST - Provençal noms
https://www.erudit.org/fr/revues/rum/2005-v36-n1-rum984/011995ar/


Les années 1990-2004 ont vu se développer de façon marquante une signalétique en provençal, souvent bilingue français-provençal, dans les villes de Provence (panneaux d’entrée de communes, noms de rues et de bâtiments administratifs, plaques touristiques et historiques, etc.). Les choix linguistiques et graphiques réalisés méritent analyse : les noms des communes affichés sont souvent une re-traduction en provençal du nom français officiel lui-même adapté – souvent maladroitement – à partir du toponyme historique en provençal local, les graphies hésitent entre plusieurs normes et plusieurs langues, les lieux retenus sont souvent symboliques, etc. Cette signalétique révèle la complexité et les tensions sociolinguistiques de la situation provençale (et plus largement française), ainsi que les problèmes auxquels se heurte toute tentative de réhabilitation linguistique et culturelle en situation de minoration et de contacts de langues.


Les cabanons de Provence - Nadine de Trans en Provence

Mon 04 May 2020 10:00:30 AM CEST - cabanon patrimoine
http://transenprovence.over-blog.com/article-27171513.html


Qui mieux que le cabanon symbolise l'habitat traditionnel provençal ?
La majorité des cabanons apparaissent implantés en lisière des espaces cultivés ou en frontière des parcelles. Ils se présentent, soit trapus ou étirés mais sur un niveau, soit avec un étage qui sert presque invariablement à l'homme. Qu'ils soient exigus ou presque spacieux, ils cumulent souvent les fonctions d'étable, de remise, de resserre et d'abri. Une zone ombragée, une réserve d'eau, se trouvent à proximité immédiate de ces cabanons. Là s'arrêtent les certitudes car tout édifice isolé qui présente ces caractéristiques n'est pas obligatoirement conçu comme un cabanon. Tel propriétaire vous dit : "c'est ma campagne" et une aura de résidence secondaire enveloppe aussitôt les lieux dans votre esprit. La confusion règne aussi entre petite bastide et grand cabanon et le critère d'habitat permanent ou temporaire n'est pas assez fort pour résoudre le problème...
Il faut en fait se placer du point du vue de l'utilisateur pour évaluer l'ampleur des statuts revêtus par le cabanon. Refuge pour le cultivateur et ses bêtes, unité de production secondaire (pigeonnier, potager, verger...), halte pendant la période de chasse, base pour des opérations importantes comme la moisson ou les vendanges, but de sortie pour la famille et les amis... c'est tout cela le cabanon.
La vocation agricole première se voit doublée de vocations multiples qui en arrivent à la supplanter, surtout aux abord des villes (par exemple les cabanons marseillais). Quoiqu'il en soit, le cabanon reflète son bâtisseur, son rang, son esthétique, sa conception du confort et du travail.


S'ils se raréfient en terrain accidenté ou en milieu forestier, les cabanons sont toutefois présents jusqu'à l'orée du territoire du village. Des vestiges de terrasses de culture (restanques) justifient souvent cette présence même en des quartiers encaissés ou perchés, d'accès difficile ou d'approche longue. Selon les endroits, les dispositifs qui facilitent le séjour (citerne, silo, placards, lavoir, enclos pour les bêtes) se multiplient. Ce n'est pas une règle systématique bien sûr. Il y a alors des cas où l'unité cabanon se trouve noyée dans des structures annexes ou complémentaires d'où les noms de jas (je vous en ai parlé dans cet article, cliquez ICI) ou de bergerie qui s'appliquent au bâtiment.


Il faut donc admettre que le cabanon typique de la plaine colonise aussi des endroits considérés comme ingrats à la culture et même impropres à l'élevage tels que les vallées profondes et obscures. Il suffit d'un replat mieux exposé au soleil, d'un lopin de terre facile à cultiver pour qu'un cabanon y soit érigé.
Celui-ci peut alors devenir troglodyte en tirant profit des rochers, fissures ou parois de falaise, mais aussi implanté dans les murs des restanques. Ces cabanons sont souvent plus aptes à être utilisés pour les activités artisanales (coupes de bois), les activités secondaires (pour la chasse) ou ludiques (pour des réunions masculines). Il n'est pas rare de découvrir en pleine colline un de ces refuge avec sa cheminée à manteau mouluré, ses crépis peints, ses placards et ses réserves d'eau.


Hélas, le sort de ses constructions est actuellement voué à l'abandon, la démolition ou la transformation en hangar ou maison de vacances.
Il disparaissent physiquement ou bien perdent leur forme et leur âme. Tout cela est bien dommage. Personnellement, je déplore cet état de chose. Il faudrait pouvoir les conserver, les rénover si nécessaire, car ils font partie du patrimoine légué par ceux qui nous ont précédés.
Ils font partie de nous. Ils sont notre culture.

Source : D'après un article paru dans l'Almanch pittoresque et pratique du Var - 1996.


Le petit patrimoine ou le patrimoine vernaculaire - Nadine de Trans en Provence

Mon 04 May 2020 09:57:26 AM CEST - patrimoine vernaculaire patrimoinevernaculaire
http://transenprovence.over-blog.com/article-le-petit-patrimoine-ou-patrimoine-vernaculaire-44757615.html


D'une manière générale, le petit patrimoine, ou patrimoine vernaculaire (vernaculaire : qui est propre à une région et à ses habitants), peut être défini comme l'ensemble des constructions ayant eu, dans le passé, un usage dans la vie de tous les jours.

Les communs en font partie : lavoirs, moulins, fontaines, canaux d’irrigation, ponts ruraux, fours à pains, fours à poix et à cade, potales (niches), croix de chemin, croix rurales, chapelles, oratoires, bornes historiques, travails à ferrer, etc. On le trouve principalement dans les villages, les bourgs, les petites villes, où il a été relativement épargné par la modernisation.

Comme le reste du mobilier urbain, ces modestes témoins du passé subissent malheureusement ce que l'on appelle le vandalisme, phénomène qui à présent concerne les petites villes, voire les villages et qui est extrêmement regrettable.

Ce petit patrimoine, humble et populaire mais si important pour mieux comprendre notre passé est pourtant très vulnérable. Il ne fait pas encore assez l'objet de la part des collectivités territoriales, d'un entretien et d'une protection efficaces, voire d'un classement au titre même des objets.
En Provence, outre les constructions citées ci-dessus, il faut inclure les restanques, puits, clapiers, apiès ou murs à abeilles, les cabanons et les postes de chasse, mais aussi les fours à cade, fours à chaux, charbonnières ou encore les aires à battre le blé et les glacières qui sont autant d'éléments qui font partie de notre patrimoine.
Ils étaient destinés à un usage domestique, agricole, ou industriel et ils ont été construits directement par leurs utilisateurs, sans maître d’œuvre, avec des matériaux trouvés sur place et selon des techniques traditionnelles, pour répondre à des besoins spécifiques locaux, communautaires ou individuels.


Les colombiers ou pigeonniers - Nadine de Trans en Provence

Mon 04 May 2020 09:55:28 AM CEST - pigeonnier
http://transenprovence.over-blog.com/article-les-pigeonniers-42700788.html


Pendant le Moyen Age, la construction d’un colombier (pigeonnier) était un privilège réservé à la féodalité. Le pigeonnier était un signe extérieur de richesse. En effet, sa grandeur dépendait de la superficie en culture de céréales du domaine. Au Moyen Age, la possession d’un colombier à pied, construction en dur séparée du corps de ferme – ayant des boulins de haut en bas – était un privilège du seigneur haut justicier. Pour les autres constructions, le droit de colombier variait suivant les provinces. Les colombiers devaient être en proportion de l’importance de la propriété, placés en étage au-dessus d’un poulailler, d’un chenil, d’un four à pain, d’un cellier…

Généralement, les volières intégrées à une étable, une grange ou un hangar, étaient permises à tout propriétaire d’au moins 30 arpents (environ 2.5 hectares) de terres labourables, qu’il soit noble ou non, pour une capacité ne devant pas dépasser suivant les cas 60 à 120 boulins. Dans la pratique, le pigeonnier était utile à plusieurs choses : il fournissait une viande très appréciée, mais son rôle essentiel était, peut-être la fourniture d’engrais (la colombine), pour le potager notamment. Les pigeons servaient également au dressage des faucons pour la chasse. Mais les pigeons étaient vus comme une catastrophe par les cultivateurs, en particulier au moment des semailles. Il était donc nécessaire d’enfermer les pigeons dans le colombier lors des semis agricoles, en obstruant les ouvertures du colombier. Dans de nombreuses régions, les cahiers de doléance demandèrent la suppression du privilège de posséder un pigeonnier. Cela qui sera entériné lors de la fameuse nuit du 4 août 1789 par les députés de l'Assemblée constituante(abolitions des privilèges).

A Gordes, se trouvent trois bories dites "Les Trois Soldats", où deux pigeonniers en pierre sèche encadrent une cabane de paysan. Le dispositif d’envol se trouve au-dessus du linteau de l’entrée ; au fond d’un vide rectangulaire, une dalle en molasse calcaire posée de champ est percée de deux trous au carré pour le passage des pigeons.


Les noms collectifs des arbres - Nadine de Trans en Provence

Mon 04 May 2020 09:41:44 AM CEST - arbre
http://transenprovence.over-blog.com/article-noms-collectifs-des-arbres-43018095.html


Lorsque les Latins voulaient désigner un ensemble d’arbres ou d’arbustes de même espèce, ils ajoutaient un suffixe – ETUM au nom de l’arbre.

Par exemple, OLIVETUM désignait une plantation d’oliviers (OLIVA) et ROBORETUM un bois de chênes (ROBUR, d’où ROUVRE en français, ROURE en provençal).

Il faut remarquer d’ailleurs que la langue française emploie encore, pour jouer le même rôle, des termes de même formation, tels que PINEDE ou OLIVETTE.

Dans la toponymie provençale, ce suffixe, qui a été emprunté au latin se retrouve sous les formes – ET et EDE : le FIGUEIRET caractérise une plantation de figuiers et la ROUREDE est un bois de chênes.

Voici une liste des noms de lieux de cette catégorie, étant précisé qu’elle n’est pas exhaustive mais qu’elle comporte déjà un assez grand nombre de spécimens.

Dans cette liste, à côté du nom actuel, figure une forme ancienne lorsqu’elle existe et la traduction est donnée le plus souvent par le dictionnaire le Trésor du Félibrige.

Aubarède, Albareta : lieu planté de peupliers blancs.

Avelanède : plantation de noisetiers.

Bagarède : taillis de jeunes lauriers, bois de lauriers.

Bletounet, Bletounède, Bletoneda : bois nouvellement planté.

Bouisset, Bexutum : lieu planté de buis.

Cadenet, Cadenède, Cadanetum, Cadaneda : lieu couvert de cades.

Cannet, Cannetum : cannaie, taillis de roseaux.

Castagnarède : châtaigneraie.

Corneidère, Cornarieta : bois de cornouillers.

Fenouillet, Fenouillède : lieu où le fenouil abonde.

Feouvède : fougeraie, lieu couvert de fougères.

Figueiret, Figaredum : plantation de figuiers.

Fraxinetum, Fraxineda : frênaie. Le terme Fraxinetum a plus particulièrement désigné au Moyen Age, le golfe de Saint Tropez, base d’opérations des Sarrasins (lire mon article sur le sujet ICI).

Garoupède : lieu planté de garou ou sainbois (espèce d’arbriseau).

Genebreda : lieu planté de genevriers.

Ginestet, Ginestedum : lieu où le genêt abonde.

Gourrède : plantation d’osiers.

Nogarède : noiseraie, lieu planté de noyers.

Oliverède : plantation d’oliviers.

Oumède, Olmeta : ormaie, lieu planté d’ormes.

Oinède, Pineta, Pinetum : pinède.

Pourraquède : lieu planté d’asphodèles.

Rourède, Rovoretum : chênaie.

Sanguinède : lieu couvert de cornouillers sanguins.

Suveret, Suveretum : bois de chênes lièges.

Tremoureda : bois de templiers.

Vernet, Vernède, Vernetum, Verneta : bois d’aulmes.

Vorzeda : lieu planté d’osiers noirs.

 

Il est à noter qu’à côté de la formation en EUTUM, on trouve une formation en – IER, IERE qui joue le même rôle : BOUISSIERE, CADENIERE, FENOUILLERE, GINESTIERE, etc…

 

Source : Revue culturelle provençale "Lou terraire" (Le terroir).


]]>
{Journal} - Thursday 30 April 2020 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200430 https://actu.revestou.fr/?do=daily&day=20200430 Thu, 30 Apr 2020 00:00:00 +0200 Le marché provençal du Revest rouvrira ce samedi matin - Var-Matin Thu 30 Apr 2020 06:07:57 PM CEST - Revest marché
https://www.varmatin.com/vie-locale/le-marche-provencal-du-revest-rouvrira-ce-samedi-matin-503688


Après échange avec le préfet du Var pour la mise en place d’un positionnement des étals permettant le respect de la distanciation sociale, Ange Musso, le maire du Revest, a obtenu la réouverture du petit marché provençal à compter du samedi 2 mai.

"La police municipale sera présente pour surveiller le respect des règles sanitaires.

À défaut, le marché sera immédiatement fermé", prévient le premier magistrat revestois.


]]>